Métier : Pilote d'autogire

Femme, homme; S'initier aux techniques de pilotage d'un autogire aussi appelé gyrocoptère, c'est à la fois connaitre les éléments de navigation, de gestion météo et de conditions de vol; être à même de planifier un plan de vol, de connaitre les enjeux de la sécurité et de l'entretien de l'appareil.
Le pilote d'autogire est aussi capable d'affronter des situations de décollage et d'atterrissage dans la plupart des conditions météo et sur les terrains les plus différents. Qu'il soit issu de l'avionique classique ou du pilotage d'hélicoptère ou totalement débutant le choix de devenir pilote autogire est avant tout axé sur le plaisir de voler avec plus de sécurité et dans des conditions réunissant les atouts de ces deux moyens de transport aériens plus connus.


TELELANGUE
ANGLAIS, ESPAGNOL, ALLEMAND...Faire des progrès rapides avec TELELANGUE, le leader européen de l'enseignement à distance en langues étrangères
http://www.telelangue.com/
Si l'aventure vous tente, envolez-vous.....En formation pour devenir Pilote d’Autogire sans oublier que voler est une activité qui demande un respect absolu des règles et consignes de sécurité pour éviter des accidents qui malheureusement peuvent être mortels.
Comment devenir pilote d'autogire ?
Un véritable programme structuré permet d’obtenir le Brevet de pilotage d’autogire. Cette formation constituée de plusieurs modules débouche en cas de succès sur:
-une attestation de réussite aux épreuves en vue de la délivrance du Brevet de Pilote ULM (avec uneattestation de vol seul/e à bord) et mieux,
-une autorisation de l’emport d’un passager complétée, 
- une qualification en radiotéléphonie.
Retenir que nous sommes dans le cadre d’une activité de loisirs. Des usages professionnels toutefois apparaisssent. Sans s'attarder sur l’organisation de baptêmes de l’air qui permettent au grand public  de découvrir des paysages depuis les airs; l’on a remarqué l'initiative de la SNCF qui crée une équipe
de pilotes d’autogire attachée à la surveillance des voies ferrées.
Plus généralement l’on observe que les clubs et écoles d’ULM proposent aujourd’hui d’effectuer avec des partenaires professionnels des « prestations de travail aérien ». Disposant d’habilitations de survol du territoire, voici, pour exemple, la liste des activités susceptibles d’être engagées par la SAS ULM
Lozère installée à l’aérodrome Mende Brenoux:

réalisations professionnelles de films et photos, des prestations de surveillance (feux, routes, propriétés privées, chasses…), missions archéologiques, agricoles….

En conclusion, ce qui précède laisse entrevoir que, au-delà d’une activité de loisirs, des possibilités d’exercer comme pilote d’autogire dans un contexte professionnel semblent se développer. Dès lors au-delà du brevet de pilotage requis, ce sont des pilotes confirmés, voire des instructeurs ou instructices auxquels, le plus souvent, l’on fait appel pour ces prestations.
Une activité dont on peut suivre l’évolution avec intérêt car elle peut être à l'origine d'une activité professionnelle permettant de satisfaire ce désir de voler qui habite des jeunes gens.  



Telelangue
 
leguidedesmétiers.com