Parcours pour devenir agriculteur ou jardinier

Le métier d’agriculteur ou de jardinier est vaste et diversifié, offrant de nombreuses possibilités de spécialisation pour ceux qui souhaitent travailler dans le domaine de l’agriculture et de l’aménagement paysager. Que ce soit en production horticole, en aménagement paysager ou en entretien des espaces verts, ces professions demandent des compétences spécifiques et une grande passion pour le végétal. Dans cet article, découvrez les différents parcours possibles pour y accéder.

 

Quelle formation pour devenir agriculteur ou jardinier ?

 

Pour devenir agriculteur ou jardinier, il existe de nombreuses possibilités de formations adaptées à chaque profil. Que vous ayez un intérêt pour les espaces verts ou les productions horticoles, il est essentiel de choisir la voie qui vous correspond le mieux, pour ensuite vous équiper en matériel et envisager une location motoculteur.

 

Une formation aux métiers de l’agriculture et des espaces verts

Si vous souhaitez vous orienter vers les métiers de l’agriculture et du jardinage, vous pouvez opter pour un CAPa (certificat d’aptitude professionnelle agricole) ou un Bac Pro (baccalauréat professionnel en horticulture ou en aménagements paysagers). Ces formations vous permettront d’acquérir les compétences nécessaires pour devenir ouvrier qualifié ou technicien dans le domaine de l’horticulture ou des espaces verts.

 

Une formation pour se spécialiser

Si vous souhaitez vous spécialiser davantage, vous pouvez poursuivre vos études en préparant un BTS (Brevet de Technicien Supérieur) ou un BTSA (Brevet de Technicien Supérieur Agricole en Aménagements Paysagers). Ces formations vous ouvriront plus de débouchés en vous permettant d’exercer des fonctions de technico-commercial, chef d’équipe ou technicien-conseil dans le secteur des aménagements paysagers.

 

Une formation en alternance

Il est également possible de se former en alternance en intégrant un CFA (Centre de Formation des Apprentis) ou une MFR (Maison Familiale Rurale) pour préparer un certificat de spécialisation ou une licence professionnelle en productions horticoles ou en agriculture biologique. Ces formations vous permettront d’acquérir des compétences supplémentaires et de vous spécialiser dans un domaine précis de l’agriculture ou de l’horticulture.

 

Une formation en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation en entreprise

Enfin, pour ceux qui souhaitent se former sur le terrain, il est possible de suivre une formation en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation en entreprise pour devenir :

  • ouvrier paysagiste ;
  • jardinier-paysagiste ;
  • pépiniériste. 

Ces cours vous permettront d’acquérir une expérience professionnelle tout en suivant des cours théoriques à l’école.

 

Quelles sont les qualités pour devenir agriculteur ou jardinier ?

 

Pour devenir agriculteur ou jardinier, il est essentiel de posséder un ensemble de qualités et de compétences spécifiques.

 

Un bon sens de l’observation

Les agriculteurs et les jardiniers doivent avoir un bon sens de l’observation pour prendre soin des végétaux, arbustes, haies, arbres et plantes qui composent leurs espaces verts ou leurs productions horticoles. Ils doivent également être capables de réaliser des travaux paysagers et d’effectuer des aménagements, que ce soit pour des espaces naturels, des parcs, des jardins, des pépinières ou des terrains agricoles. La connaissance des différentes techniques d’entretien, d’arrosage, d’engazonnement, d’élagage, d’irrigation et de maçonnerie paysagère est également essentielle pour mener à bien leurs missions.

 

Des capacités techniques irréprochables

Ils doivent également être en mesure d’utiliser les engins et les équipements adaptés à leur domaine d’intervention. Un sens du contact et du service clients peut être un atout pour les agriculteurs et les jardiniers qui travaillent en tant que technico-commerciaux ou qui dirigent leur propre entreprise. En effet, ces professionnels peuvent être amenés à répondre aux demandes des publics, à élaborer des projets d’aménagement paysager, à établir des devis et à coordonner les travaux de création et d’entretien des espaces verts. 

Par ailleurs, il est important pour ces spécialistes de maîtriser les gestes techniques liés à la culture des légumes, des fruits, des plantes ornementales ou des pépinières. Ils doivent être en mesure de :

  • semer ;
  • planter ;
  • tailler ;
  • récolter ;
  • protéger les différentes productions horticoles des maladies et des parasites en utilisant des produits phytosanitaires conformes aux normes en vigueur.

Partagez cet article :

Le prochain magazine dont vous avez besoin

Le guide des métiers

Notre page Facebook
Les plus populaires